Boissons sans alcool Brochures Réserver une intervention ×
de fr it

Inattention: au volant, je me concentre!

Le smartphone, le gps, la bouteille d’eau, les passagers: les sources de distraction au volant sont multiples. Toutes ont pour effet d’allonger ton temps de réaction et de restreindre ta capacité à conduire. Cela inclut certaines activités qui ne sont pas explicitement interdites. La distraction et l’inattention accroissent nettement le risque d’accident et figurent au premier rang des causes d’accident.

Conseils de comportement


    Concentre-toi
Regarde toujours la route et garde les mains sur le volant.


    
Pas de multitâche
Abstiens-toi de toute activité qui ne se rapporte pas à la conduite. Les conversations avec les autres passagers n’ont pas la priorité.


    
Évite de te laisser distraire
D’emblée, range ton smartphone dans ton sac, de préférence dans le coffre de la voiture.


    Prends tes dispositions
Programme ton gps ou ta playlist avant de prendre le départ. Si tu as besoin de faire quelque chose d’urgent en cours de route, arrête-toi brièvement – que ce soit pour téléphoner, manger, boire ou fumer.


    Ne te surestime pas
Même les automobilistes les plus expérimentés ne peuvent compenser les conséquences de l’inattention sur la capacité à conduire. 


Tu veux en savoir plus ? Découvre-le !


Les effets de l’inattention dans la circulation routière


Le trafic routier requiert en permanence toute notre attention. Lorsque nous sommes distraits pour une raison quelconque, cela nous prive de ressources essentielles pour maîtriser totalement notre véhicule et réagir en temps voulu. Les distractions et sources d’inattention se divisent en plusieurs catégories, qui peuvent se présenter isolément ou simultanément. Quelques exemples: 


    Distraction visuelle
Tu jettes un coup d’œil à ton smartphone ou ton gps. Ton regard ne se déplace que durant une à deux secondes. Hors agglomération, cela suffit à parcourir plus de 40 m «en aveugle», sans pouvoir réagir. 


    Distraction mentale
Tu discutes avec ton passager ou téléphones à l’aide de ton dispositif mains libres. Ton attention est tellement accaparée par la conversation que tu ne vois pas le feu passer au rouge. 


    Distraction acoustique
Ton morceau favori passe à la radio et tu augmentes le volume. Cela t’empêche d’entendre la sirène de l’ambulance et tu bloques le passage des secours.


    Distraction motrice
Tu entres un message sur ton smartphone, tu attrapes ta bouteille d’eau ou tu allumes une cigarette. Tu ne tiens le volant que d’une main et changes de file sans mettre le clignotant.


    Inattention
Quelque chose te préoccupe. Cela t’absorbe tellement que tu ne remarques pas l’enfant qui attend au passage clouté.


Tu es au courant ? Teste tes connaissances !


Loi sur la distraction au volant


    Cadre juridique
Selon la loi sur la circulation routière, la personne au volant doit se concentrer entièrement sur la route et sur le trafic. Toute activité susceptible de nuire au contrôle du véhicule ou à la concentration est interdite en conduisant. Il est impératif de maîtriser à tout moment son véhicule de manière à observer tous les devoirs de prudence.


    Conséquences
Toute personne qui contrevient à ces règles commet une infraction au code de la route et s’expose à une amende, à un retrait de permis ou à une peine privative de liberté. Les conséquences sont fixées au cas par cas, en fonction des circonstances. La seule infraction explicitement réglementée concerne le fait de téléphoner sans dispositif mains libres. C’est puni par une amende de 100 francs. L’utilisation du téléphone avec un dispositif mains libres n’est pas expressément interdite. Néanmoins, comme pour de nombreuses autres activités, cela peut aussi être sanctionné – par exemple si la personne au volant conduit de manière inadéquate ou provoque un accident.


    Assurance réduit préstations
En cas d’accident dû à une faute grave (ce qui inclut la distraction au volant et le manque d’attention), les assurances sont tenues par la loi de minorer leurs prestations. L’assurance responsabilité civile qui indemnise les tierces personnes va ainsi exiger le remboursement d’une partie des sommes versées (recours de l’assureur). En cas de dommages corporels, il est possible que cela entraîne une minoration des indemnités journalières et pensions perçues. Lorsqu’un accident fait des blessés, les sommes en jeu peuvent vite atteindre plusieurs centaines de milliers de francs.


Tu veux tester tes amis ? Commande notre quiz gratuit !